Bonjour, Aanii, Hello,

La Laurentienne respecte le mandat de la vérificatrice générale et a accordé à son bureau l’accès direct à l’ensemble de sa base de données financières, de son système d’inscription et aux renseignements non privilégiés demandés. Aucun tribunal de l’Ontario ne s’est jamais prononcé sur le fait que la vérificatrice générale puisse obliger les sujets de vérification à lui fournir des renseignements privilégiés échangés entre des avocats et leurs clients. Après avoir convenu de ne pas demander de renseignements privilégiés, la vérificatrice générale sollicite maintenant une décision sur cette question et nous nous y conformerons. Entre-temps, nous continuerons de fournir tous les autres renseignements non privilégiés. Nous demeurons déterminés à effectuer une restructuration complète, à être financièrement viables et à renouveler l’Université Laurentienne.

Merci, Miigwech, Thank you,

Robert Haché, Ph.D.

Recteur et vice-chancelier