Sudbury – L’Université Laurentienne de Sudbury (la Laurentienne) entame, ce jour, une procédure de restructuration sous supervision judiciaire en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC).

Le conseil des gouverneurs et de l’administration de la Laurentienne a estimé que cette procédure est le meilleur moyen de restructurer la gestion financière et opérationnelle de l’Université. Cette mesure vise à faire de l’Université un établissement entièrement réorganisé et financièrement viable.

L’ordonnance initiale, demandée par l’Université et accordée par le tribunal, permet de confier au cabinet Ernst & Young Inc. le rôle de contrôleur désigné par le tribunal dans le cadre de cette procédure.

Le but premier de la procédure de restructuration en vertu de la LACC est de garantir aux étudiants actuels et à venir la possibilité de continuer à avoir accès à un enseignement postsecondaire de qualité supérieure à la Laurentienne dans les années qui viennent. Les étudiants actuels ne verront aucune différence dans leurs habitudes quotidiennes, et la Laurentienne continuera de recruter activement de nouveaux étudiants.

La Laurentienne a informé le ministère des Collèges et Université (MCU) tout au long du processus ayant mené à cette mesure et elle continuera de collaborer avec lui au cours de la procédure sous supervision judiciaire.

Pour plus de renseignements, consultez la page www.ulaurentienne.info.